La région de Bac Ha se trouve sur des hauts plateaux à 700 mètres d’altitude, à l’extrême Nord du Vietnam et à la frontière avec la Chine. Elle bénéficie d’un climat doux durant toute l’année.

Bac Ha constitue une zone d’habitat de plusieurs tribus ethniques dont les plus nombreux sont les Hmong fleurs (ou Hmong bariolés), les Phu La, les Tays et les Daos. Leurs villages originaux, nichés sur les pentes des montagnes parsemées de rizières en terrasse. Le marché hebdomadaire du samedi est riche en couleurs et fait de Bac Ha l’une des principales destinations touristiques du Nord Vietnam. Les paysages de cette région, caractérisés par les rizières en terrasse, sont particulièrement beaux entre le mois de mai (début des cultures) et le mois d’octobre (fin des récoltes).

Les marchés des tribus montagnards ont lieu toute l’année, une fois par semaine. Il s’agit non seulement d’un lieu d’échanges où l’on trouve tous les produits locaux (buffles, porcs, chevaux, poulets, herbes médicinales, légumes, tissus et vêtements…) mais également et surtout d’un lieu de rencontres et d’un espace culturel caractéristique des ethnies minoritaires.

Il draine tous les dimanches les habitants des villages alentour, notamment des Hmong fleurs. Si l’on y trouve de plus en plus d’artisant, c’est essentiellement un marché local où l’on vient pour savourer l’ambiance. Les femmes hmong fleurs portent plusieurs épaisseurs de vêtements aux couleurs flamboyantes, dont un châle-collerette, attaché dans le cou par une épingle, une sorte de tablier ; tous deux sont faits de bandes de tissu multicolores au tissage serré, souvent ornées d’une bordure fantaisie. Un foulard à carreaux, des guêtres et des coudières élaborées complètent le costume traditionnel. 

En cours d'actualisation

En cours d'actualisation